Club d'Aéromodélisme De Ouistréham Riva-bella : site officiel du club d'aéromodelisme de OUISTREHAM - clubeo

CADOR dans le ouest france

28 septembre 2015 - 20:05

Dans le journal Ouest France (édition papier) de ce jour (28 septembre 2015) est paru un article sur notre club.


Dans le journal Ouest France (édition papier) de ce jour (28 septembre 2015) est paru un article sur notre club.

Le club d’aéromodélisme est paré pour le décollage

Le club d’aéromodélisme d’Ouistreham fonctionne avec tout un tas d’objets volants bien identifiés : ailes volantes, planeurs, moto-planeurs, des avions qui fonctionnent en FPV (First person view). Didier Martin, président du club, précise : « Le gars a une paire de lunettes, et quand son avion est en l’air, il voit comme s’il était à l’intérieur grâce à une caméra. » La technologie a beaucoup fait évoluer la discipline, notamment avec le GPS qui permet aux avions de revenir en autonomie à leur point de départ. « On a aussi des drones. D’ici, on peut voir toute la plage et la baie de l’Orne » , et des multi-copters qui sont des engins comme les drones, mais avec plusieurs bras.

50 % volent à l’électricité

Des engins à quatre bras permettent de faire du racing, « au lieu de voler à plat comme un avion, ils peuvent plonger et suivre un circuit avec des arceaux, et des obstacles à contourner. On vole à vue sur un carré de 500 mètres » . Les avions ont une envergure allant de 1, 5 à 3 mètres. « 50 % des avions marchent à l’électricité grâce au perfectionnement permis par les batteries lithium, avec un couple meilleur qu’un moteur thermique, mais on a toujours des adeptes du moteur thermique qui utilisent, en général, du méthanol ou de l’essence » . Le club existe depuis 1992 et compte trente-huit membres. « On est un centre de formation agréé par la fédération. On forme les jeunes avec un avion-école que l’on met à leur disposition. On leur offre le premier vol gratuitement. Ils peuvent faire un essai en doubles commandes » . Les jeunes peuvent ensuite adhérer et acheter, s’ils le souhaitent, leur propre avion à peu prés à moitié prix auprès de la Fédération française d’aéromodélisme. Il faut compter environ 400 €. Il faut apprendre un peu la mécanique, « mais c’est vite fait, le principal étant de voler. On leur apprend à quoi sert une dérive, un stabilisateur, un aileron, comment centrer l’avion (positionnement du moteur et des batteries dans l’avion) et l’usage de la télécommande » . L’adhésion est de 25 € pour les jeunes, et de 98 € pour les adultes. Les cours sont donnés par des bénévoles. Le terrain est mis à disposition par la mairie qui en assure également l’entretien. Il existe onze clubs dans le département qui se retrouvent pour des interclubs. « Il n’y a pas de compétition, on se rencontre pour s’amuser » .

Commentaires